Introspection des doigts de Pied’

« Quand j’étais petit… »

Archive pour mars, 2009

Une gameuse.

Posté : 15 mars, 2009 @ 2:41 dans Made in Miane | 1 commentaire »

Quand j’étais petite…

Quand j’étais petite, je possédais déjà le profil d’une gameuse. Mais peut-être que ça va de paire avec mon amour de l’imaginaire. Je n’en suis pas certaine. En fait, j’en doute. Je pense que ça vient de lui, de mon frère Christophe. De son amour à lui pour les jeux vidéos. De mon amour, à moi, pour lui. Mon envie de me plonger dans son monde, de me mêler à ses loisirs. D’être tout près de lui.

Petite, il apparaissait déjà extraordinaire à mes yeux. Je disais à ma mère « Tout le monde dit qu’Aurélien est beau, mais moi je trouve que Christophe il est magnifique. » J’avais raison. Il l’est. Je ne sais pas si c’est correct de l’écrire, mais j’ai toujours été beaucoup plus touchée par Christophe.

Quand j’étais petite, je restais des heures à côté de lui, à le regarder jouer à Zelda Ocarina of time, détruire des adversaires dans Mortal Combat, ramasser des bananes d’or dans Donkey Kong. Et le reste. Quand j’étais petite, je ne voulais pas toucher les manettes, ça ne m’intéressait pas. Je préférais regarder l’écran et l’observer, lui, ses doigts experts courant sur les différents boutons, incitant le personnage à bouger de telle ou telle manière, dans telle ou telle direction. Je trouvais ça fascinant, c’était comme si Christophe m’écrivait une histoire, rien que pour moi, où le personnage prenait ce chemin là -et pas un autre- parce que mon frère l’avait décidé.

Au fil du temps, ma passivité s’est estompée. D’observatrice, je passais actrice. Christophe jouait à un jeu de rôle sur internet, je décidais d’y créer mon propre personnage. Et peu importait qu’à douze/treize ans je ne comprenne rien aux statistiques physiques et mentales de mon personnage. J’entrais enfin dans l’univers de Christophe. Confidence pour confidence, j’adorais ça.

J’aimais voir son bonhomme évoluer avec des ailes dans le dos. J’aimais le simple fait que mon frère me tende des tas de feuilles recouvertes de codes, de stats (chiffres et nombres) qui me dépassaient complètement. J’aimais lire ces feuilles pour lui faire plaisir, et le faire avec le sourire, s’il vous plait ! J’aimais le nom de mon personnage, trouvé par ma mère : Sibelle. J’aimais les gens qui -sur ce jeu- m’ennuyaient, parce que je pouvais ensuite savourer la façon dont Christophe et ses compagnons me vengeaient, avec acharnement et passion. Avec ce jeu virtuel, pour la première fois de ma vie, j’eus l’impression que nous existions. Ensemble.
Dans la foulée, Christophe m’offrait une autre possibilité d’exister : une adresse mail. Mon pseudo, pour cette adresse, se rapprochait du sien. Comme un lien. J’étais son féminin.
Puis vint la création d’un site internet -entre autres.

Donc oui, une gameuse. Aujourd’hui, je pense répondre encore à l’appellation. Je ne joue plus vraiment avec Christophe, mais il m’arrive de le faire avec ma belle-soeur – sa chérie. C’est suffisant. Même sans jouer avec Christophe, nous partageons encore nos mondes respectifs.

Nous partagerons encore nos mondes. J’en fais le serment. Peu m’importe que le sien soit parfois nébuleux, peu m’importe que nous frôlions de temps en temps le GameOver. Peu importe qu’il ne soit pas si simple d’être fort, courageux, dans le monde réel.

Peu importe que la vie – la véritable- soit un jeu dont ne connaissions pas bien les règles. Bordel, ça n’a pas la moindre importance. Le GameOver de ce jeu là nous fauchera tous un jour, c’est bien vrai. Peut-être plus tôt que tard. Sûrement.

Un jour on s’ra GameOver frangin, dans la réalité, c’est bien vrai. Mais en attendant, on va lui démonter la gueule à ce jeu plein de méchants, de coups durs et de bobos salops. Moi j’ai déjà mon super héro.
Ouai, moi j’ai déjà mon super héro. Anti-héro, qu’ils penseront, les gens. Rien à foutre, Christophe lui fera la nique au GameOver de notre putain d’vie.

On l’aura, t’entends ? On l’aura.

[Tu me manques.]

 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
le quotidien de la vie et d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Océan de rêves
| j'envoie valser
| freedom08