Introspection des doigts de Pied’

« Quand j’étais petit… »

Archive pour novembre, 2008

J’avais de l’imagination.

Posté : 22 novembre, 2008 @ 3:03 dans Made in Miane | Pas de commentaires »

Quand j’étais petite…

Quand j’étais petite, j’avais de l’imagination. Beaucoup. Une montagne. Une chaîne de montagnes même, d’imagination.

Cette imagination
, quand je fermais les yeux, elle transformait tout ce que je lisais en quelque chose de possible. De presque réel. Je touchais des doigts tellement d’univers différents. Me promener le long de routes en plein Moyen-Âge. Discuter avec une étoile, depuis une planète colorée. Ou bien depuis la lune. Manger en compagnie d’un castor parleur. Ouvrir les portes du paradis avec une incantation à base de mots farfelus. Et dîner là bas avec le diable…

Rien n’était impossible. Petite, j’avais compris que le merveilleux était à portée de mes petits doigts, tant que mon esprit lui ouvrait les portes, le nourissait, le logeait.

L’entretenait.

Je n’avais finalement plus besoin de fermer les yeux. Je pouvais m’émerveiller en silence. Tout existait. Parce que quand j’étais petite, j’avais de l’imagination. Et que celle-ci permettait à tous mes rêves d’exister.

Et à la réalité d’être remplacée.

Je ne comprends pas pourquoi il a fallut que quelqu’un me sorte de ma bulle de rêves et de magies. Je doute que ce fut l’idée du siècle. Parce qu’aujourd’hui, les chateaux et les contes de fée me semblent beaucoup plus hors de portée.

Heureusement, ma nièce a de l’imagination. Je peux lui demander de me raconter ce qu’elle voit, elle. Comment est ce monde auquel j’ai l’impression de ne plus avoir accès. Heureusement, j’ai Luna pour rêver.

J’aime pas les gens heureux ~

Posté : 22 novembre, 2008 @ 2:45 dans Feuille ou clavier | Pas de commentaires »

J’aime pas les gens comme ça,
Qui se passent facilement d’moi,
Qui m’débarquent en plein voyage,
Après un premier dérapage.

J’aime pas les gens sans coeur,
Qui me fixent d’un air railleur,
Puis m’lâchent ainsi, sans un mot,
Sans le moindre petit bobo.

J’aime pas les gens indépendants,
Qui nous larguent sur place comme des glands,
Et moi, c’est bête mais j’attends,
Un retour qui mettra cent ans.

J’aime pas les gens trop fermés,
Qui s’en foutent -au fond- de nos idées,
Qui s’en moquent -vraiment- d’nos sentiments,
Et qui se torchent avec sans prendre de gants.

J’aime pas les gens gavés d’hypocrisie,
Qui offrent des belles promesses puis en rient,
Pourtant je sais qu’ça court les rues,
Les gens comme toi, et ça me tue.

J’aime pas les gens stupides,
Qui préparent toujours leurs valises,
L’air de rien, comme si j’étais une merde,
Et que ça faisait que dalle d’me perdre.

J’aime pas les gens tout court,
Tout comme j’me dis qu’j'aime pas l’amour,
Alors va savoir pourquoi j’me prends la tête,
Avec une simple et triste histoire de mecs.

J’aime pas les gens heureux,
Qui sont libre quand j’suis loin d’eux.
Et qui reviennent tous les 36 du mois,
Avec l’espoir de mon trépas.

Non vraiment…
J’aime pas les gens.
Les gens comme toi,
Les gens comme moi.

Ak-

~~

Posté : 22 novembre, 2008 @ 2:38 dans Le reste | Pas de commentaires »

~~ dans Le reste scans036

 

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
le quotidien de la vie et d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Océan de rêves
| j'envoie valser
| freedom08